Aide à domicile

Les conditions de prise en charge financière

Une visite à domicile par un responsable de secteur pour prendre connaissance de la situation et évaluer les besoins permet de proposer l’aide la mieux adaptée. Un devis est réalisé à la demande.  Le contrat d’intervention qui précise les conditions de l’intervention et les engagements réciproques est signé par les 2 parties. Le livret d’accueil de l’usager est remis systématiquement.

Conditions de prise en charge financière
Personnes concernées Prestations proposées Financement possible
Vie quotidienne Tout public Entretien ménager, entretien du linge, préparation de repas, courses Caisses de retraite (1), assureurs, complémentaires santé, chèques CESU préfinancés, …
Appui aux familles Familles avec enfants de 0 à 18 ans Garde des enfants à votre domicile, conduite des enfants à l’école, accompagnement à la parentalité CAF (2), MGEN (2), MSA (2), Conseil Départemental, complémentaires santé, chèques CESU préfinancés, …
Maintien à domicile
(actes essentiels)
Toute personne qui a perdu de son autonomie,
définitivement ou ponctuellement
(suite à un accident, une maladie, …)
Aide au lever, au coucher, repas, soins d’hygiène (toilette, douche) Conseil Départemental (APA (3), PCH (4)), tous régimes de Sécurité Sociale, chèques CESU préfinancés, …
  • (1) La caisse de retraite octroie, suite à une évaluation, un nombre d’heures d’intervention et fixe la participation financière.
  • (2) Les régimes familiaux des caisses élaborent chaque année une grille de participation des familles en fonction
    de leur quotient familial.
  • (3) APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie): un plan d’aide est proposé par le travailleur social du Conseil Départemental.
    Il répond aux besoins de la personne âgée en perte d’autonomie. La participation financière est calculée en fonction du
    plan d’aide et des ressources de la personne.
  • (4) PCH (Prestation de Compensation du Handicap) : un plan de compensation du handicap est proposé par le travailleur
    social. Il couvre les besoins d’aide humaine et est pris en charge par le Conseil Départemental.